TO BE MARKED Final Reflective Report

By submitting my work here I declare that:

  • this work is my own
  • if this is a group project, each student has contributed to the work in accordance with the set criteria
  • the work of others used in its completion has been duly acknowledged
  • experimental or other investigative results have not been falsified
  • I have read and understood the University Policy on the Conduct of Assessed Work (Academic Misconduct Procedure)

http://www.governance.salford.ac.uk/cms/resources/uploads/File/AQA/Academic_Misconduct_Procedure.pdf

It is the student’s responsibility to be aware of this policy and procedure.

 

Rapport

Mon séjour à Bruxelles a été certainement un parcours enrichissant. Après avoir bien

réfléchi à ce que j’y ai accompli, je me suis rendue compte que l’amélioration de mes

connaissances linguistiques et mes buts au niveau plus personnel ont joué tous les deux

un rôle égal dans l’expérience que j’ai acquise.

 

La réussite dont je suis la plus fière est ma capacité à travailler avec le logiciel d’aide à la

traduction SDL Trados. Redémarrer Trados pour effectuer des projets de traduction est

devenu une habitude quotidienne au travail et chaque fois que je l’ai utilisé j’ai acquis une

nouvelle compétence. Ainsi j’ai élargi mes connaissances de ses bases. Ce défi était une

étape importante de mon séjour puisque maintenant je suis certaine que je serais en

mesure d’appliquer ces compétences pendant ma dernière année à l’université et même

dans le monde professionnel.

 

La difficulté de parler aux francophones inconnus était un obstacle auquel j’étais confronté

régulièrement. D’un côté, quitter ma zone de confort en rencontrant un étudiant

francophone inconnu et en allant seule à des événements multilingues mettent en

évidence des réussites importantes, mais de l’autre, l’étudiant est devenu un vrai ami avec

qui je me sentais à l’aise donc au fur et à mesure que le temps passait, lui parler n’était

plus un grand défi personnel. Néanmoins nos conversations restaient un grand défi

linguistique. En général je crois que j’aurais pu faire un effort plus grand à rencontrer plus

de francophones, peut-être pendant les soirs de semaine au lieu de seulement pendant

les weekends, étant donné que mon but était de ‘parler à autant DE francophones que

possible’.

 

Je crois que les buts linguistiques sont les plus prenants et donc les plus difficiles à

atteindre entièrement. Je suis parvenue à prendre le temps de noter des verbes inconnus

et leur contexte, et souvent j’ai suit? mes notes avec des recherches. Cependant, j’avais

tendance à oublier d’ajouter les informations dont j’ai pris note sur mon tableau excel. Bien

que, en général, ce but soit une réussite, je regrette de n’avoir pas bien réfléchi à ce que

j’ai écrit.

 

Participer aux conversations avec des francophones m’a enseigné trois choses

précieuses. Tout d’abord, j’ai appris que les erreurs, surtout celles de prononciation et de

contexte, sont vraiment naturelles. Accepter et surmonter les erreurs était le défi le plus

grand et aussi celui qui m’a permis d’assimiler plus que je n’aurais jamais pu imaginer. De

plus, ces conversations m’ont aidé à améliorer mes connaissances des temps, surtout

ceux du passé, en racontant des histoires et ce que j’ai fait pendant les weekends. Enfin,

mes compétences conversationnelles, c’est-à-dire poser et répondre aux questions,

interrompre, écouter, être d’accord et ne pas être d’accord, ont atteint un niveau plus

élevé et par conséquent j’ai un niveau de français beaucoup plus fluide.

 

Grâce à mon stage je me suis familiarisée avec le monde de la traduction professionnelle.

Maintenant, je connais les outils disponibles aux traducteurs, les responsabilités et les

difficultés des traducteurs indépendants, la vaste gamme de thèmes à laquelle des

traducteurs doivent faire face et le rôle d’un gestionnaire de projets.

 

Je ne peux pas oublier mes nouvelles connaissances culturelles. J’ai assimilé l’histoire, la

géographie et la politique de Belgique. Egalement c’était intéressant de regarder les

differences linguistiques entre le français de France et celle de Belgique. En Belgique on dit septante et nonante au lieu de soixante-dix et quatre-vingt-dix pour ne citer que quelques exemples.

 

Le cinéma, les livres ou l’art me semblaient les choix les plus faciles quand il s’agit de

penser à un but culturel. Ce n’était que quand j’avais déterminé mon premier but

‘Apprendre à connaître des films contemporains de réalisation franco-belge’ que je me

suis rendue compte que je m’étais trompée.

 

Après être allée au cinéma plusieurs fois, dans l’espoir d’avancer dans ce but, je me

demandais ‘comment la réalisation franco-belge se caractérise?’ parce que bizarrement la réponse n’était pas claire. Est-ce que c’est la nationalité du réalisateur ou de la

réalisatrice? Ou la langue originale du film? Ou même le pays où on a réalisé le film?

Malheureusement cette question reste sans réponse. D’un côté il y a un vrai manque de

films qui ont été réalisés par un réalisateur franco-belge dont les personnages sont

francophones tandis que de l’autre il y a un grand choix de films qui ont été crées par des

réalisateurs franco-belges dont les personnages sont anglophones. Pour ne pas chuter au

premier obstacle j’ai décidé de considérer toutes ces possibilités comme des

caractéristiques de réalisation franco-belge.

 

Malgré les tentatives du cinéma franco-belge, les blockbusters français, anglais et surtout

américains dominent le choix de films à l’affiche en Belgique. La vaste sélection de films

français ne m’étonne pas vu que les deux pays partagent une langue mais c’est clair que

les films doublés de disney ou pixar sont les plus appréciés et les plus demandés par la

génération plus jeune en Belgique.

 

J’ai trouvé que bien que la Belgique soit un pays assez petit, il existe une vraie difference

en terme de préférences de films entre la région flamande et la région wallonne. Etant

donné le fait que les deux régions ont leur propre langue, leur propre identité y compris

des coutumes et une gastronomie différente, cette différence n’est pas surprenante. Selon

les flamands avec qui j’ai travaillé, en général, ceux de la région flamande regardent

souvent les films anglais qui n’ont pas été doublés. Ce fait peut aider à expliquer la

prévalence de flamands qui ont un bon niveau d’anglais sans l’avoir étudié trop.

 

Selon mes recherches et les films que j’ai visionnés, les films qui sont ‘vraiment’ franco-

belges ont tendance à aborder les thèmes plus sensibles et plus vraisemblables, surtout

les créations des frères Dardenne telles que ‘l’enfant’ et ‘le fils’, par rapport à la majorité

de blockbusters récompensés américains et anglais. En ce qui concerne les films

‘réellement’ franco-belges qui sont moins sérieux tels que ‘Le tout nouveau testament’ de

Jaco Van Dormeal, les critiques en ligne démontrent que les belges apprécient un sens de

l’humour pince-sans-rire et sarcastique. Je n’ai pas compris la majorité des blagues dans

le film mais c’est clair que cette humour et une histoire bizarre, créative bien qu’assez simple était une combinaison réussie parmi les belges.

 

En réalité c’est impossible de citer tous les exemples de mes réussites, mes échecs et

mes nouvelles connaissances vu que chaque jour de mon expérience était une courbe

d’apprentissage. Je suis devenue plus indépendante et mon niveau de français s’est

amélioré de la meilleure faćon grâce à une experience qui restera inoubliable.

 

Bibliographie

Traduction la FIV est-elle incontestable?_EN (trados)PDF

Traduction etat vegetatif_EN (trados)PDF

Texte source la fiv est-elle incontestable?_FR

Texte source état vegetatif_FR

*les traductions listées au-dessus ont été effectuées en utilisant SDL Trados 2009, malheureusement quelques problèmes au niveau de la mise en page se sont présentés pendant la réalisation de ce projet de traduction.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chocolat_belge

http://elisabeth.be/#boutiques

http://www.leonidas.com/fr_fr/about/history

https://www.cotedor.be/home/histoire-de-la-marque

http://www.bbc.co.uk/news/magazine-20810103

http://blog.oup.com/2015/02/economics-chocolate/

http://www.brussels.franglish.eu/en/language-exchange-brussels

https://www.conversationexchange.com/index.php?lg=en

The Brussels French Language Meetup Group

Brussels, BE
4,134 francophones et francophiles

Le but de ce groupe est de se faire connaissance en parlant français. Chaque mois on fera des activités ensemble – tous les membres peuvent proposer des évènements.Tout le mo…

Next Meetup

Multi Language Meet UP <>

Friday, Mar 11, 2016, 7:30 PM
21 Attending

Check out this Meetup Group →

 

Recent Related Posts

One thought on “TO BE MARKED Final Reflective Report

  1. CONTENT: Outstanding ability to analyse own needs, set goals, plan, organize and reflect on own learning. Highly appropriate methods with supportive evidence, exceptional understanding of learning process and how to improve both linguistically and on a professional level.
    LANGUAGE: Outstanding command of grammar and syntax. Few errors. Entirely appropriate register throughout. Style sophisticated and uses highly complex sentence structures successfully. Expression clear, intelligible and appropriate in almost every respect.

    PRESENTATION: Outstanding levels of presentation. Full information conveyed. Excellent structure. Relevant extra material and illustrations included when appropriate

Leave a Reply